Hôpital Notre-Dame de Zghorta

                Le dispensaire Saint-Jean se transforme en 1975 en hôpital de terrain alors que la guerre ravage le Liban. La maison des prêtres y est rattachée après s’être dotée d’équipements de premiers soins nécessaires pour secourir les blessés de guerre. La Congrégation des Sœurs de la Croix répond à l’appel du devoir, dans l’espoir que les circonstances aideront les responsables à construire un hôpital pouvant répondre aux besoins de la région. L’affluence vers l’établissement est telle à cette époque-là qu’il faut inévitablement penser à agrandir la place. L’hôpital Notre-Dame de Zghorta est ainsi bâti et relève de l’Archevêché maronite et est équipé des meilleures technologies modernes. Le premier patient y est accueilli en 1983 et l’hôpital poursuit jusqu’à ce jour sa mission médicale et humanitaire.