Couvent Notre-Dame du Puits – Bkennaya

                Un jour qu’Abouna Yaacoub se trouve de passage au couvent des Capucins à Bab Idriss, il voit, dans la poubelle de la bibliothèque, une vieille photo représentant la Vierge portant le petit Jésus, devant elle un puits et sous la photo la légende suivante: « Notre-Dame du Puits ». Cette coïncidence a donné naissance à un nouveau couvent et à un sanctuaire, en hommage à la Vierge en 1941. Abouna Yaacoub avait en effet fait un vœu à Notre-Dame du Puits, que si grâce à son intercession, il parvient à assurer l’eau dans le réservoir de «Daourate» près du Couvent de la Croix dont les murs sont fissurés, il construirait une église qui porterait son nom. Il en fut ainsi. Après la deuxième guerre mondiale, il retape le grand réservoir et construit dessus une belle église dont les fondations reposent entièrement sur les murs du puits. Au départ, elle reçoit des filles désireuses de se joindre à la vie religieuse. Après le décès d’Abouna Yaacoub, la maison est déclarée officiellement noviciat le 25 mars 1964. À part le postulat et le noviciat, le couvent reçoit des retraites spirituelles et des congrès religieux, scientifiques et bibliques.

                Dans le cadre du jubilé de l’an 2000, l’église est inscrite parmi les sanctuaires consacrés par la grâce de l’indulgence aux pèlerins. En 2004, la Maison Généralice de la Congrégation y est transférée.

Pour plus d’informations : www.cndpuits.org